Nizharadze
Karha
Peinture, acrylique/technique mixte
Rue de l'Aubépine 3
1205 Genève
0787662527
karhanizharadze@yahoo.fr

Le travail de Karha pourrait être défini comme "le portrait dans tous ses états », qui se décline à l’infini. L'artiste crée des personnages imaginaires à la manière d'un écrivain, qui ont leur monde propre, distinct du nôtre : ils évoluent sans complexes dans une dimension pseudo-réelle et se déploient comme autant de poèmes et d'évocations métaphysiques. Leur présence est résolument solitaire: les portraits de femmes, dont le regard absent, souvent caché derrière des lunettes, en fait presque des somnambules, laissent deviner des pensées erratiques et des questionnements existentiels. Ces figures de l'abstrait, qu'elles soient floutées ou fragmentées, évoquent un théâtre de Nô, puisant à la fois dans l'imaginaire collectif et les objets familiers du quotidien, ce qui confère à l'oeuvre de Karha une dimension onirique et intemporelle. Dans sa démarche artistique, l'artiste se joue de l’illusion photographique pour en souligner toute l’ambiguïté et provoquer l’étonnement. On avance dans une zone flottante, transitionnelle et ambigue, où l’étrange et le familier, le dysharmonique et l'esthétique, se côtoient sans cesse, pour dévoiler les incohérences et les contradictions propres à la représentation d’image.

KARHA est né en 1970 à Batumi, ville balnéaire de Géorgie, à l'époque où le pays était une partie de l'URSS; il a étudié l'art dès son plus jeune âge, à l'Ecole supérieure d'Art de sa ville natale puis à l'Académie des Beaux-Arts de Tbilisi. Il quitte son pays en 1999 pour vivre à Paris et à Metz, où il intègre la faculté d'arts décoratifs, avant de s'installer à Genève en 2006. Entre 2010 à 2015 il vit à Bruxelles, où il rejoint l'association d'artistes SMART et expose dans des galeries de Brugges, participant avec d'autres artistes à l'Affordable Art Fair de la capitale belge et gagnant au passage deux concours pour la réalisation d'oeuvres urbaines monumentales. De retour à Genève en 2016, il y a installé son atelier, son travail devient alors plus personnel. Karha expose dans des galeries suisses et françaises et dans des salons d’art européens. Il donne des cours de peinture du soir à Collonges-Bellerive et au Manoir de Cologny.