10.02 – 20.02.2014

"Le cadre"

Olivia Adatte, Xavier Cardinaux, Chantal Carrel, Brigitte Crittin, Aurore de Geer, Véronique Déthiollaz, Fanny Gagliardini, Antonio Ghezzi, Pascale Goetschmann, Gabrielle Huessy, Mael Madouri, Marin Raguz, Guy Schibler, Nina Schipoff, Caroline Sechehaye, Patricia Terrapon Leguizamon.
Villa du Jardin Alpin
1217 Meyrin / Genève

Le cadre d'un tableau, d'une photo, d'un miroir est une limite, un contour, un ornement parfois. En isolant son contenu de ce qui l'entoure, le cadre l'extrait du réel pour en faire quelque chose de différent (de l'ordre de l'image, de l'œuvre, voire du sacré). En même temps, en un singulier paradoxe, il tend à renforcer la présence de ce contenu dans la réalité, à lui donner de la consistance, de la valeur. Cette double vocation du cadre de tableau (déréalisation et bonification),  on la retrouve dans une large palette des usages concrets ou métaphoriques du mot : cadre d'une fenêtre, d'une porte - cadre de vie, de travail, cadre agréable -  cadre de vélo ou de lit - cadre de la loi, d'un récit - cadre d'une entreprise, encadrement d'un groupe... Voilà des champs d'utilisation très divers. Cependant, le modèle du cadre de tableau semble toujours garder sa prégnance : de quelqu'un qu'on ne peut pas encadrer, ne dit-on pas aussi qu'on ne peut pas le voir en peinture? (Guy Schibler)